Droits civils et politiques (Nigéria)

par Ghislain Mabanga

I – DROITS CIVILS ET POLITIQUES (Nigéria)

  Après dix mois de délibéré, la Cour d’appel fédérale du Nigéria, juge du contentieux électoral présidentiel, vient de valider l’élection du président Umaru Yar’adua, ancien gouverneur de l’État de Katsina et dauphin du président sortant, Olusegun Obasandjo.  http://www.courtofappeal.gov.ng/view_judgements.php?v=fa&id=448&s=muhammadu%20buhari   En effet, les 14 et 21 avril 2007, les Nigérians se sont rendus aux urnes pour élire leur nouveau président de la République, 469 députés et sénateurs ainsi que les gouverneurs et députés des assemblées des 36 Etats. Le 23 avril 2007, la Commission électorale indépendante avait proclamé Monsieur Umaru Musa Yar’adua, du parti au pouvoir PDP, vainqueur du scrutin avec 24.784.227 de voix, contre  6.607.419 pour l’opposant Muhammadu Buhari et  2.567.798 pour l’ancien vice-président Alhaji Abubakar Atiku.

http://www.inecnigeria.org/election/show_index_result.php?ele_id=2804

(pour une présentation plus longue de cette question, voir le site www.droits-libertés.org )

Pour citer :

Ghislain Mabanga, « Droits civils et politiques (Nigéria) », in Lettre « Actualités Droits-Libertés » du CREDOF, 23 mars 2008.

Publicités
Étiquettes :