Egalité et discrimination (Etats-Unis)

par Sylvia Preuss-Laussinotte

I – EGALITE/DISCRIMINATION

Bien qu’un peu tardivement, on ne pouvait pas ne pas évoquer la décision de la Cour Suprême américaine, revenant par 5 voix contre 4 sur la politique « d’affirmative action » qui avait été mise en place dans les années soixante aux Etats-Unis, consistant notamment à réserver des places dans les établissement scolaires et universitaires à des minorités sur des critères ethniques, pour compenser leur sous-représentation voire leur absence de ces structures, et pour y garantir une « mixité raciale ». Des parents – dont les enfants n’avaient pu être inscrits dans l’établissement de leur choix du fait de cette politique – contestaient ces mesures prises dans les lycées de Seattle et dans les écoles primaires de Louisville, en estimant qu’on était en présence de mesures discriminatoires relevant d’une forme de ségrégation, interdite depuis la célébre affaire Brown c. Board du 17 mai 1954 qui mit fin à la politique de ségrégation existant aux USA (Brown v. Board of Education of Topeka, 347 U.S. 483 (1954), http://www.nationalcenter.org/brown.html). La Cour suprême leur a donné raison en estimant que la recherche par les écoles d’un objectif « estimable » ne signifie pas qu’elles peuvent effectuer une discrimination sur la base de la race pour y parvenir.
Le débat sur la « discrimination positive » étant actuellement très présent en France (et en Europe), il est intéressant de suivre cette évolution américaine.
Parents involved in Community Schools v. Seattle School District n° 1 et al., No. 05–908. 28 juin 2007 ,
Pour citer :
Sylvia Preuss-Laussinotte, « Egalité et discrimination (Etats-Unis) », in Lettre « Actualités Droits-Libertés » du CREDOF, 25 septembre 2007.
Advertisements